Home » Comité directeur et personnel

Comité directeur et personnel

Les membres du comité directeur :

 

Personnel :

CLC Graduate Research Assistants:

  • Bashair Alibrahim
  • Keighlagh Donovan
  • Kufre Usanga

Marie Carrière

CarriereMarie Carrière (B.A. Ottawa, M.A. Queen’s, Ph.D. Toronto) enseigne la littérature québécoise, française et comparée au Département de langues modernes et d’études culturelles. Elle s’intéresse aux littératures et cultures au Québec et au Canada, et particulièrement à l’écriture contemporaine des femmes, aux études du genre, et à l’historiographie et aux théories du féminisme. Elle a fait paraître plusieurs livres, y compris Médée protéiforme (2013) et Writing in the Feminine in French and English Canada : A Question of Ethics(2002); ses ouvrages codirigés comptent Regenerations/Régénérations: Canadian Women’s Writing/Écritures de femmes au Canada (2013) avec Patricia Demers, Migrance comparée/Comparing Migration: Les littératures du Canada et du Québec/The Literatures of Canada and Québec (2008) avec Catherine Khordoc, et Les réécrivains: enjeux trans-textuels dans la littérature moderne d’expression française (2011) avec Patrick Bergeron. Subventionnées par le CRSH, ses recherches sur l’écriture migrante au Québec et au Canada anglais et aussi sur l’écriture mythique des femmes ont été diffusées dans plusieurs revues scientifiques; d’autres articles parus portent sur la théorie féministe, psychanalytique et éthique. Elle a codirigé plusieurs dossiers de revue (Nouvelles études francophones, Studies in Canadian Literature, Canadian Review of Comparative Literature); “Alliances/Transgressions/Betrayals: Women’s Writing in Canada & Québec Today – Alliances/transgressions/trahisons: Écritures des femmes au Canada et au Québec aujourd’hui” avec Libe García Zarranz pour la revue électronique Canada and Beyond: A Journal of Canadian Literary and Cultural Studies (2013) est le plus récent.

 

Daniel Laforest

Daniel2014

Daniel Laforest est professeur agrégé à l’Université de l’Alberta où il enseigne les littératures québécoise et canadienne, de même que la littérature française, les études culturelles et les théories critiques. Il mène des recherches sur les transformations des milieux de vie depuis l’après-guerre (urbanité, banlieues, ruralité) et sur l’histoire des classes moyennes dans les littératures et les discours culturels. Il a publié de nombreux articles sur ces sujets en Amérique du Nord et en Europe. Son ouvrage L’archipel de Caïn. Pierre Perrault et l’écriture du territoire (XYZ, 2010) a reçu le prix Jean-Éthier-Blais 2011 du meilleur essai en français portant sur la littérature québécoise. Il a été Fulbright Fellow à la University of California Santa Cruz. Il siège sur le comité éditorial de la revue universitaire Canadian Literature, et a été directeur intérimaire du CLC en 2012-2013. Il est le professeur invité de la Chaire d’Étude sur le Canada du Pôle de Recherche et d’Enseignement Supérieur du Limousin-Poitou-Charentes pour l’année 2014-2015.  https://ualberta.academia.edu/DanielLaforest

Maïté Snauwaert

Snauwaert

Maïté Snauwaert est professeure adjointe au Campus Saint-Jean de l’Université de l’Alberta. Elle est l’auteure de Philippe Forest, la littérature à contretemps, la première monographie consacrée au romancier et essayiste français (Nantes, Cécile Defaut, 2012). Elle a dirigé plusieurs dossiers de revues académiques canadiennes (Études françaises, Dalhousie French Studies, Intermédialités), et récemment, pour le magazine Spirale dont elle est une collaboratrice régulière, « La littérature canadienne en question(s) ? » avec Daniel Laforest (n° 249, été 2014). Sa recherche examine les représentations de la fin de vie dans la littérature contemporaine, avec un intérêt pour le développement de l’éthique du care américaine au sein des études francophones. Maïté Snauwaert a été présidente de la section francophone du Prix Gabrielle-Roy en 2012 et 2013, et participé à des jurys de poésie en anglais et en français en Alberta. Depuis 2013, elle rend compte des essais pour la revue Lettres Québécoises.

Thomas Wharton

TW2015Thomas Wharton was born in Grande Prairie, Alberta. His first novel, Icefields (1995), won the Commonwealth Writer’s Prize for Best First Book, Canada/Caribbean division. His second novel, Salamander (2001), was short-listed for the Governor-General’s Literary Award and the Rogers Writers’ Trust Fiction Prize. A collection of short fiction, The Logogryph, published in 2004 by Gaspereau Press, won the Howard O’Hagan Prize at the Alberta Book Awards, and was shortlisted for the IMPAC-Dublin Prize. He has written a fantasy trilogy for younger readers called The Perilous Realm, and his most recent novel is Every Blade of Grass, a book of letters.  His work has been published in the US, UK, France, Germany, Italy, Japan and other countries. Thomas is an associate professor in the department of English and Film Studies at the University of Alberta, where he teaches creative writing.

 

Christine Wiesenthal

WeisenthalChristine Wiesenthal teaches creative writing and contemporary Canadian and women’s literature at the University of Alberta. Her books include Figuring Madness in Nineteenth-Century Fiction (1997), Instruments of Surrender (poetry, 2001); The Half-Lives of Pat Lowther (biography, 2005, shortlisted for the Governor-General’s Literary Award for Nonfiction and awarded the Canadian Historical Association’s Clio Prize); and The Collected Works of Pat Lowther (shortlisted for the Canadian Editors’ Association Tom Fairley Award , and recipient of the Alberta Book Publishers Lois Hole Award for Editorial Excellence). A recent guest poetry editor of Eighteen Bridges, she has also served on the executive board of the Canadian Creative Writers and Writing Programs Association. Her recent work includes critical essays on Gaétan Soucy and creative writing pedagogy in Studies in Canadian Literature and The Writer’s Chronicle, as well as nonfiction and poetry in LAKE: A Journal of the Environment, The Malahat Review, and Prairie Fire.