Home » Projets

Projets

Genres, voix vulnérables et care posthumain dans les littératures canadiennes et québécoises

Dominique Hétu, chercheure postdoctorale (CRSH)
Centre de littérature canadienne, Université de l’Alberta

Mon projet vise le développement de l’idée de care posthumain par l’analyse poussée des propositions de deux discours – les éthiques du care et la critique posthumaniste – appuyée par une lecture de textes littéraires canadiens et québécois contemporains. Je pense, entre autres, aux œuvres d’Atwood, de Thúy, Lai, Lamothe, Quivigier, Brand, Demers, Goto, Donoghue; des textes qui nous confrontent à et développent des alternatives à la vie humaine telle que nous la connaissons et qui brouillent ses acceptions les plus communes.

Ainsi, durant ce stage postdoctoral, j’espère montrer que le care posthumain ouvre la voie à l’identification de nouvelles modalités textuelles et narratives en plus de contribuer aux et d’initier de nouvelles discussions contemporaines sur les possibles formes d’expression, tant ordinaires qu’extraordinaires, de légitimité et d’appartenance planétaire. Je demanderai aussi quels sont les impacts sociaux et narratifs des stratégies du care et des négociations post-humaines utilisées tant par les auteures que par les sujets marginalisés représentés dans les œuvres canadiennes et québécoises. Comment un care post-humain, articulés à travers différents genres littéraires, permet-il une revitalisation des luttes historiques face aux catégories normatives et naturalisées du genre ? Comment le discours du care, grâce à ses ancrages féministes et post-humains, illumine-t-il certaines réponses face à la précarité multiforme à laquelle le sujet contemporain fait face ?

Il ne s’agit donc pas seulement d’explorer des récits post-apocalyptiques où un « après-humain » prend forme, mais bien de penser autrement le rapport interdépendant à l’autre humain et non humain. Cela sera possible en problématisant, par l’étude des textes littéraires, le care comme un processus strictement interhumain et les notions de relationalité et des responsabilité avec d’autres formes de vie.

Il faut aussi poursuivre l’investigation du care post-humain comme pensée féministe par laquelle l’humain—l’Homme—est déplacé du centre. L’approche se veut donc une participation novatrice à certaines tentatives de la critique littéraire et des sciences humaines de comprendre le point de vue du sujet non-privilégié : le sujet féminin, le sujet racisé, le sujet pauvre, le sujet animal, puisque la critique post-humaniste, tout comme les éthiques du care, revisite les idées d’appartenance et de différence, ainsi que les paramètres qui en constituent l’expérience.

Avec ce projet post-doctoral, je veux non seulement continuer de donner de la visibilité à la pensée du care comme approche à la littérature, mais montrer aussi comment la littérature rend visible le care comme fondement de notre liberté et de notre autonomie, comment l’imaginaire, la fiction, propose de nouvelles formes de relationalité et de nouvelles manières de penser les interactions entre humain et non humain, en mettant au défi et en retravaillant le tissu social, culturel et éthique.

lucymcrae new-degrees-of-freedom-by-jenna-sutela-et-al_act-1-2013_photo-courtesy-of-hertta-kiiski_hi-res-06

Canadian Writing Research Collaboratory (CWRC)

The Canadian Writing Research Collaboratory / Le Collaboratoire scientifique des écrits du Canada is an innovative online project designed to enable unprecedented avenues for studying the words that most move people in and about Canada. At this critical juncture when Canada’s literary heritage is moving online, management of information about Canadian cultural history still relies on tools derived from print models, which cannot accommodate the explosion of online materials. Literary studies must shift from the conventional model of solitary scholars working on small groups of texts, towards fertile large-scale, cross-disciplinary collaborative energies. CWRC’s specialized interface will connect scattered and siloed data; investigate links between writers, texts, places, groups, policies, and events; advance understanding of past and present cultural change; and produce fascinating new knowledge accessible to Canadians and the world.
The Collaboratory will be an innovative web-based service-oriented platform combining:

  1. A database (Online Research Canada, ORCA) to house born-digital scholarly materials, digitized texts, and metadata (indices, annotations, cross-references). Content and tools will be open access wherever possible and designed for interoperability with each other and with other systems. The database will be seeded with a range of existing digital materials, as well as with information to provide the backbone of an Integrated History of Women’s Writing in Canada.
  2. A toolkit for empowering new collaborative modes of scholarly writing online; editing, annotating, and analyzing materials in and beyond ORCA; discovering and collaborating with researchers with intersecting interests; mining knowledge about relations, events and trends, through automated methods and interactive visualizations; and analyzing the system’s usage patterns to discover areas for further investigation. Forms of collaboration will range from the sharing and building of fundamental resources such as filmographies, and author and subject bibliographies, to the collaborative production of born-digital historical and literary studies.

CWRC’s key is integration: of system components; of information whose value increases exponentially when combined and subjected to new modes of inquiry; of scholarly materials with the massive archive of digital texts; of scholars themselves.
For more information, please go to www.cwrc.ca, or contact:
Dr. Susan Brown, Director, Orlando Project; Project Leader, Canadian Writing Research Collaboratory; Professor, School of English and Theatre Studies, University of Guelph; Visiting Professor, English and Film Studies, University of Alberta.
Guelph, Ontario N1G 2W1 Canada
Edmonton, Alberta T6G 2E5
519-824-4120 x53266 (office), 780-862-0155, 519-766-0844 (fax)
Email: sbrown@uoguelph.ca or susan.brown@ualberta.ca